Le Théâtre Amazonas, de sept cents places, est le monument symbolique de l'apogée de Manaus.

ll fut inauguré le 31 décembre 1896.

___________________

 

01

02Il fut construit durant la Belle Époque au temps des immenses fortunes construites grâce au négoce du caoutchouc. Le projet fut porté initialement par Antonio José Fernandes Júnior, député, en 1881.  En 1882, le président de la province, José Lustosa Paranaguá, approuva un plus large budget, abondé par de nombreuses souscriptions des "barons du caoutchouc" qui en échange bénéficiaient de l'usage exclusif d'une loge, leur vie durant. Il mit en compétition les différents plans proposés et ce fut le prjet "Renaissance" de l'architecte italien Celestial Sacardim qui fut retenu.

Quelques vues de Manaus à la Belle Epoque

22989529

03

 

04

 

05

 

06

 

07Toute la ville était desservie par un réseau de "bundes" (tramways). L'énergie était fournie par une centrale électrique alimentée au charbon de bois.

Mn17rm0

09
(Construction du théâtre)

A22img01

10C'est eux qui créaient cette richesse...

799px-Teatro_Amazonas

11Inscrit par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'Humanité

Entre 1885 et 1892, la construction du théâtre fut rythmée par des arrêts et retardèrent son inauguration bien que très tôt, dans le "chantier", des représentations furent données. D'Alsace viennent les tuiles de la toiture, de Paris le mobilier et les tissus  (style Louis XV)  d'Italie le marbre des escaliers, les statues et les colonnes et, d'Angleterre, l'acier pour les murs. On compta 198 lustres dont 32 de verre de Murano. Les rideaux, dépeignant initialement une copie du "Ponto de Aguas", représentent la jonction entre le Rio Negro et le Solimões, qui forment l'Amazone.

12À l'extérieur, 36.000 tuiles vernissées aux couleurs du drapeau brésilien forment une coupole. Il fallut encore dix-sept années de travaux pour que la décoration du théâtre s'achève, après un départ fulgurant. Quelques compagnons européens eurent la bonne idée d'émigrer à Manaus et se constituèrent une petite fortune en vendant leur savoir faire sur ce chantier et pour édifier les "palacetes" des barons.

 

 

13En 1907

 

2Les tuiles de la coupole symbolisent les couleurs du drapeau brésilien

34887_Caruso

15Les plus importantes compagnies d'opéras, de théâtres et d'orchestres symphoniques se sont produites dans le théâtre de Manaus inauguré par Caruso (ci-contre) en 1896 et de nouveau en activité après avoir été quasiment abandonné pendant plus de trente ans.

En revanche et on démentira une légende tenace, Sarah Bernhardt ne s'est jamais rendue en Amazonie - même si elle fut pressentie à maintes reprises, avec une offre de cachets somptueux.

Puis ce fut le déclin, consécutif au vol de graines d'hévéas commis par les Britanniques suivi de  la culture à grande échelle, en Malaisie tout comme en Indonésie par les Hollandais. Aussi vite que la ville naquit, elle s'endormit pour ne devenir qu'une ville morte de quelques milliers d'habitants.

 

16Au cours des années quarante, des familles vivaient dans les loges "impériales", des poules picoraient sur la scène, mais étonnament, très peu de déprédations volontaires furent commises. La remise en état demanda des années de travail et l'aide de l'UNESCO qui a classé l'édifice, pour remettre en place les éléments de la décoration démontés avant la fermeture. (l'organisme a pris en charge une bonne partie du budget et le transfert de restaurateurs venus du monde entier).

 

17Le théâtre fait de nouveau salle comble deux à trois fois par semaine, et son festival attire les plus grands noms de l'opéra.

18Gravure de l'époque. Chaque "baron" du caoutchouc qui avait souscrit disposait d'une loge ad vitam aeternam.

Teatro-amazonas_4

19loges somptueuses.

20Une vaisselle somptueuse... Des portos ou des cognacs hors d'âge étaient dégustés pendant les entractes à la buvette du "Vestibular", ou dans les loges.

Teatro-Amazonas-2008

21
Avant chaque "première", on tente de recréer l'ambiance belle époque: pas de stationnement de véhicules anachroniques aux alentours

22A l'origne, le pavimento était fait de blocs de caoutchouc mêlé de sable, pour étouffer le bruit des calèches tirés par de beaux chevaux européens dont l'espérance de vie était très limitée en raison du climat exigeant.

23Détail de la façade avec bien entendu la mise en valeur de Carlos Gomes

Une autre biographie (lien)

 

24Antônio Carlos Gomes est un compositeur brésilien dont l'essentiel de la carrière s'est déroulée en Europe - mais qui est mort à Belém - est surtout connu au Brésil pour son opéra ballet Il Guarany (Le Guarani) en quatre actes. Le livret, en italien, est d'Antonio Scalvini d'après le roman en portugais O Guarani de José de Alencar. La première eut lieu à la Scala de Milan, le 19 mars 1870 et ce fut un succès magistral..

Il Guarany est l'œuvre la plus populaire de Carlos Gomes, idole nationale, et elle rencontra un immense succès.

Elle demeure le seul opéra latino-américain encore joué sur les scènes de prestige. Malgré des difficultés financières et le pont d'or qui lui était offert, Carlos Gomes refusa de composer un nouvel hymne national pour la jeune république brésilienne, par fidélité à l'Empereur déchu, son bienfaiteur. Toutefois il tint à revenir au soir de sa vie pour mourir dans sa patrie. Il décéda tout près de l'autre magnifique théâtre amazonien: le Téatro da Paz de Belém, qui ne le cède que de très peu en munificence à son rival de Manaus.

26
Cecy pery
Il Guarany est l'histoire de l'amour impossible d'un Indien Guarani et d'une Blanche et dans la société du Brésil Impérial du XIXe siècle, pays alors toujours esclavagiste, dominé par une aristocratie seigneuriale. Elle soulève une des principales questions identitaires du Brésil et elle évoque la destruction de l'héritage culturel autochtone par les colonisateurs. La vision rousseauiste du passé, le mythe du "bon sauvage" affaiblit selon moi la portée des oeuvres de José de Alencar et de Carlos Gomes. Et si le couple Cecy et Pery apparut à l'époque comme les ancêtres mythiques du peuple brésilien... ce qui fut une manière d'occulter la question noire.

27

28

29La musique de Il Guarany est un des symboles de l'identité brésilienne, et rares sont là-bas ceux qui ne sont pas en mesure d'en fredonner certains thèmes.

Son ouverture (a protofonia) est en quelques sorte le second hymne national, dans le pays sans doute le plus patriote au Monde.

Le mythe de Il Guarany constitue le thème de la décoration du rideau de scéne du Téatro Amazonas.

 

30Buste de Carlos Gomes, dans le "Vestibular"

*******************

31Chaque détail est une merveille...

32

33

34

 

35

 

36

37

38

 

39

 

40

 

41

 

42Constante des belles bâtisses amazoniennes, l'alternance, dans la marquetterie et la parquetterie, de lamelles jaunes et sombres qui symbolisent les couleurs du Rio Negro et du Solimoes, et le faimeut "ponta de aguas" que nous évoquerons dans une autre page.

43Dans les grands théâtres brésiliens, le "Vestibular" ou Salão Nobre, par où on passe pour pénétrer dans les loges revêtait une grande importance sociale: on s'y montrait, que ce soit dans la salle ou à la buvette et il n'était pas rare que des affaires se négocient à mi-mot pendant les entractes qui duraient suffisamment longtemps pour que les conciliabules aboutissent. C'est là aussi que les dames arboraient leurs dernières robes venues de France ou d'Italie et que d'impitoyables concours d'élégance et de distinction départageaient épouses légitimes et maîtresses.

44

45

47

48

49

46Pour marcher sur cette merveille, les visiteurs sont désormais invités à enfiler des chaussons de laine sur leurs chaussures.

50La porte de la loge "impériale".

071023IMG_0121 [800x600] [800x600] (2)

51Le Vestibular donne sur une terrasse. A l'époque, on avait une vue sur le fleuve.

52

 

53

 

54
Plus de 120 statues, sur la terrasse et autour du théâtre

55

 

56Tenues de scène

57

58Des danseuses étoile ont signé leurs ballerines (1905)

 

59Loge d'artiste. Il n'empêche... juste un pichet et une petite cuvette pour se rafraîchir, sous ce climat, cela devait être le minimum syndical. Il est vrai que la haute société considérait "l'excès d'hygiène" comme préjudiciable à la santé. De ce fait et malgré ses moyens, son espérance de vie était au Brésil inférieure à celle du "petit peuple" qui sautait à l'eau dès qu'il avait transpiré.

071023IMG_0176 [800x600] (2) ***************

La salle, maintenant!

 

62

63

64

65

66

Teatro-amazonas_4

67

68

69

70

71

 Faible luminosité, flash interdit, pas de pied... les conditions de prise de vue étaient pénibles.

73Le "rideau" de scéne, une merveille . En fait il s'agit d'une fresque peinte sur un immense panneau rigide qui demandait à l'origine une machine à vapeur pour être remonté. C'est la représentation de Cecy et Pery, le couple mythique de Il Guarany (C. Gomes),

74

75

76Escalier annexe. Splendide objet de ferronnerie, importé d'Angleterre.

77 Une magistrale réalisation! Le théâtre en briques "Lego": 30.000 pièces de sept couleurs différentes. Hauteur de la maquette: 1.10m.

 

78

79
Nombreuses sont les échappées qui permettent d'entrevoir le théâtre... la seconde photo a été prise depuis le fleuve.

 

Pour commenter, critiquer, compléter etc., c'est ici que ça se passe! (lien)

Retour à l'accueil du blog

Prochainement : découvrir Manaus

benjamin borghésio