XVM0d8950dc-7c50-11e6-9ef5-d234889e3a0a

(source: Figaro)

 

Peine de mort : le long chemin vers l'abolition

Le 18 septembre 1981, la France abolit la peine de mort. Le président socialiste François Mitterrand, qui avait promis lors de la campagne présidentielle d'abolir la peine de mort, charge le garde des Sceaux Robert Badinter, dont il est proche, de mener à bien cette mission.

http://grand-angle.lefigaro.fr

 

Le 18 septembre 1981, il y a 35 ans, l'article 1er «La peine de mort est abolie» est adopté par 369 voix contre 113. 

1519418_3_fdf6_robert-badinter-et-francois-mitterrand-le-30Il en fallait, du courage, pour promettre l'abolition pendant la campagne électorale, face à un peuple qui était majoritairement opposé à cette dernière. Il en fallait encore plus pour tenir cette promesse, en déléguant Robert Badinter qui subit un tombereau de calomnies, de haine, d'invectives immondes (seule Simone Veil, quelques années auparavant fut autant agressée)

Félicitons nous que malgré le terrorisme, (presque) aucun leader d'opinion "qui compte" ne sombre pas dans la démagogie abjecte en réclamant son rétablissement.

benjamin borghésio